Santrinos Raphael

Musique : Santrinos Raphaël, la pépite du RnB togolais

Il est aujourd’hui la coqueluche de la musique  togolaise auprès du public jeune. Pourtant rien ne le prédestinait à une carrière si riche déjà.

 

« Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années ». Cette phrase de Rodrigue dans la pièce de théâtre « Le Cid » résume le parcours actuel du jeune talent Santrinos Raphael, chouchou des jeunes mélomanes et du show-biz togolais.

 

Déclic et succes story précoce

Tout débute pour lui en 2018 par le tube « Fiançailles » qui lui permet de faire une entrée remarquée dans le show-biz togolais et de remporter dans la même année plusieurs trophées au palmarès d’All Music Awards Togo, l’évènement culturel important au Togo. « Fiançailles », avec plus de 905.000 vues sur YouTube, a sans doute lancé la carrière du jeune crooner. En effet, la chanson lui a assuré une signature avec la maison de production MANSA et par ricochet une plus grande visibilité à travers Trace TV, la vitrine de la musique  afro pop. « Le travail ardent abattu par MANSA permettra à Santrinos Raphaël de sortir son premier album « Crois en Moi » de dix-huit (18) titres le 27 Juillet 2018, même date à laquelle il eut son diplôme de licence en Communication des Entreprises. Son album le propulse très haut et lui permet d’être lauréat aux ALLMA-Togo (All Music Awards-Togo) », précise le journal en ligne myafricainfos. « Le record du jeune artiste togolais le plus titré de l’année 2018 avec 8 trophées », ajoute le site. A peine âgé de 20 ans seulement !

Santrinos& Zenab
Santrinos& Zenab

Sa collaboration avec la Béninoise Zeynab lui a donné une envergure internationale. Cette chanson, « Waa », se réjouit-il, « est le résultat d’un véritable métissage culturel et cette chanson raconte une histoire magnifique entre le Togo et le Bénin ».  Et comme cerise sur le gâteau « Monica » avec la star ghanéenne Stoneboy. Surnommé par ses fans le « Dadju togolais », et fort de ses succès, Santrinos Raphael se présente sur sa page Facebook comme la « star de la musique togolaise ».L’artiste dit puiser ses inspirations dans les faits de société notamment, l’amour, la femme, la vie et chante en éwé (une langue locale), en français.

 

Ami des célébrités

Santrinos Raphaël peut se targuer de faire partie aujourd’hui du cercle des fidèles amis de l’ancien capitaine des Eperviers du Togo.  La relation a débuté à l’issue d’une prestation du jeune chanteur. Il était parti remercier Emmanuel Adebayor pour le geste qu’il lui avait fait. « Après il m’a invité chez lui et depuis il ne cesse de me soutenir », tient à préciser la pépite du Rnb togolais.  En témoigne aussi cet anniversaire de l’ancien joueur d’Arsenal, de Manchester City, du Real Madrid. En février dernier, dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, le chanteur a rendu la pareille à son ami footballeur. Il s’est rendu à Accra dans la résidence du Ballon d’or africain 2008, guitare à la main pour lui souhaiter un joyeux anniversaire à travers ce qu’il sait faire le mieux à travers sa voix mélodieuse.

 

Tous comme les jeunes de sa génération, Santrinos Raphael est très actif sur les réseaux sociaux. Il y publie régulièrement ses photos prises avec les célébrités, les vidéos de ses morceaux, ses coups de gueule, entre autres.  Il les utilise également pour tenir informer ses fans de ses activités phares, etc. « Quand je regarde ma vie, je rends grâce et je remercie le Tout Puissant pour tout ce qu’il fait pour moi. Pour toutes ces personnes qu’il met sur mon chemin et pour mes rêves qu’il me permet d’accomplir », y écrit-il par exemple comme pour témoigner ses reconnaissances à Dieu.

 

Polémiques

En février dernier, le controversé pasteur ivoirien général Camille Makosso a séjourné à Lomé, capitale du Togo. Un détail va marquer son séjour et ternir l’image de Santrinos Raphaël. Dans une boutique de prêt-à-porter, il tient dans ses mains un vêtement de l’encombrant homme de Dieu. Erreur juvénile ? La photo a fait le buzz sur les réseaux sociaux, déchaînant les railleries des détracteurs. Plusieurs internautes s’en sont pris au jeune chanteur, lui reprochant de se faire ridiculiser par Camille Makosso. Alors qu’en réalité, le sulfureux homme de Dieu est allé faire du shopping dans la boutique appartenant à un soutien du musicien. Ce n’était qu’un coup de main que le crooner de la musique Rnb togolaise a voulu donner  au très tapageur client.

 

L’affaire a fait grand bruit. Un député de l’Assemblée nationale s’y est mêlé. « Ainsi donc, le jeune Santrinos aurait invité un activiste ivoirien dans sa boutique de prêt-à-porter, et pendant que ce dernier essayait une tunique, le vendeur (j’insiste sur ce mot) aurait gardé la chemise du client. Et certaines personnes, sans doute en mal de buzz, trouvent que le jeune homme se serait humilié devant cet activiste ivoirien », a tenu à préciser le député Gerry Taama en volant au secours du jeune artiste togolais.

 

Né à Bè, un quartier populaire de Lomé, Santrinos Raphael de son vrai nom Elpidio Atassé Hounou, a commencé à s’intéresser véritablement à la musique au Collège Saint-Joseph de Lomé.  Ses efforts sont couronnés plus tard par  « Ton numéro » en 2014 et « Toute la nuit » trois ans plus tard plus en collaboration avec Bobino beats.

@amet bao