TOGO/Affaire du faux athlète Aliou Bawa : Akpaki Deladem assigne « Liberté », « L’Alternative » et « TogoWeb TV » en justice

L’affaire Aliou Bawa du nom de l’athlète togolais resté au pays alors qu’il était annoncé aux jeux paralympiques de Tokyo est loin de connaître une fin. En fin de semaine dernière, le Comité national Olympique du Togo (CNOT) à travers son président Deladem Akpaki, a porté plainte contre trois médias, notamment le Quotidien Liberté, le bihebdomadaire L’Alternative et le site d’information TogoWeb TV.

Dans le courrier adressé auxdits organes, les responsables sont tenus de comparaître en citation directe devant la Chambre correctionnelle du Tribunal de première instance de Lomé. Liberté, L’Alternative et TogoWeb TV sont accusés de diffamation. « L’institution se trouve ainsi victime de diffamation, d’allégations fallacieuses, sans preuves, et dénuées de tout fondement… », a estimé Déladem Akpaki, président du CNOT.

Selon des confrères, au même moment qu’une plainte est déposée devant la justice, une autre a été déposée devant la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC). La TVT qui a donné le nom de l’athlète Aliou Bawa comme participant aux jeux paralympiques, et le site internet de la primature qui a cité le même athlète comme étant parmi les représentants du Togo à Tokyo semblent avoir été oubliés dans la plainte. Et pourtant, c’est de ces deux canaux que l’information est partie.

https://primature.gouv.tg/jo-tokyo-2020-le-premier-ministre-remet-le-drapeau-aux-athletes-togolais/

 

G.A.

Liberté N°3461